ACTUALITÉS

Communales, un an après : Gembloux
Carlo Mendola : "DéFI Gembloux plaide pour la construction d'une nouvelle piscine"
Le mercredi 6 novembre 2019

Il y a un an, nous votions pour les élections communales. A cette occasion, nous faisons le point sur la politique menée dans chaque commune de la Région wallonne où DéFI compte des élus, que ce soit dans la majorité ou dans l’opposition.

Gestion de l’argent public et soutien aux commerçants

Depuis le début de la législature, Carlo Mendola, conseiller communal à Gembloux, ne chôme pas. Ses priorités : une meilleure gestion des deniers publics et un soutien aux commerçants. « J’ai demandé, par exemple, le maintien de la gratuité du parking sous l’hôtel de ville. C’est une manière d’encourager les gens à aller au centre-ville et donc d’augmenter la fréquentation des commerces. En ce qui concerne la gestion des finances, je suis dubitatif devant l’entêtement de la majorité à gaspiller l’argent public. Sur le dossier de la piscine communale, par exemple, la majorité persiste à vouloir la rénover. Pourtant, une rénovation ne résoudra pas le problème de la capacité d’accueil. Une fois rénovée, la piscine ne pourra toujours pas accueillir comme il se doit les nageurs et les familles. DéFI Gembloux plaide donc pour la construction d’une nouvelle piscine. En effet, si le Collège trouve des subsides pour rénover un bassin qui n’aura quasi aucun avenir, il ne devrait pas avoir de soucis à en trouver pour un projet porteur de sens ! »

Les effets d’annonce de la majorité

D’autres projets ont également retenus l’attention du conseiller communal : « je suis intervenu sur le projet Be-Alert qui est un système alertant les citoyens en cas d’accidents graves. On a pu voir avec les événements de Rouen qu’un tel système a son importance. Je milite également pour un meilleur entretien des cours d’eaux. En effet, le village de Grand-leez ne possède pas de réseau d’égouttage communal complet, il se déverse dans l’Orneau et non dans la station d’épuration. Évidemment, ça pose problème. »

Les effets d’annonces de la majorité irrite également l’élu gembloutois : « La plaine de jeux de Lonzée en est un bel exemple. Elle a été annoncée en 2016. Nous sommes fin 2019 et le projet n’a pas avancé ! »

« Je reste attentif »

Tout au long de la législature, Carlo Mendola restera attentif au budget communal : « Actuellement, il faut reconnaître qu’il est bien géré. Cependant, bons nombres de projets sont subsidiés. Avec les nouveaux gouvernements fédéral et de la Région wallonne, ces subsides ne subsisteront peut-être pas. D’autres aspects de la vie des Gembloutois sont également à surveiller comme l’état des voiries ou le développement des projets autour du nouveau quartier de la gare. Un quartier qui verra le jour dans une dizaine d’années et représentera un défi démographique pour la commune. »

Dans la même rubrique
“On doit se mobiliser pour fortifier l’État belge avec nos amis flamands”
Grand entretien “On doit se mobiliser pour fortifier l'État belge avec nos amis flamands”
Congrès électif & Réception de Nouvel An : les infos pratiques !
élections internes Congrès électif & Réception de Nouvel An : les infos pratiques !
Piscine: Les gembloutois méritent mieux q’une simple rénovation!
Piscine: Les gembloutois méritent mieux q’une simple rénovation!
Découvrez les candidats au Secrétariat Général & aux Présidences bruxelloise, de la périphérie et wallonne
élections internes Découvrez les candidats au Secrétariat Général & aux Présidences bruxelloise, périphérie et wallonne
“DéFI doit être le parti de l’émancipation et de la réussite sociale”
Présidence de DéFI “DéFI doit être le parti de l'émancipation et de la réussite sociale”
François De Smet, élu Président de DéFI
François De Smet, élu Président de DéFI